Facebook, Instagram et Youtube face au défi de la modération

A-t-on autant parlé de modération sur les réseaux sociaux que ces derniers jours ?
Simple coïncidence ou tendance de fond ?

Il faut en effet noter que tour à tout Instagram, Youtube et Facebook se sont exprimés sur le sujet en septembre.

Commençons avec Instagram.
le réseau social qui n’en finit plus de monter a annoncé la mise en place de règles permettant de modérer les commentaires.
C’est le CEO himself qui s’y est collé. Tout un symbole.
On apprend que l’objectif est de conserver des commentaires constructifs, utiles et positifs sur le réseau social.

Entre les lignes, il faut en déduire que cela devenait de moins en moins souvent le cas. Le Spam notamment s’est multiplié ces derniers temps.

Instaspam

Autre réseau social et autre façon de procéder : Youtube.
Google a annoncé il y a peu le recrutement de « héros » pour aider à la modération.
Leur mission ? Devenir des experts du signalement de contenus abusifs, gravir les échelons de la communauté et, à terme, tester des produits avant leur sortie (selon Les Numériques).
A notre avis, il y a peu de chance que cela fonctionne. Ou que cela suffise, car l’incentive est faible. Mais l’initiative mérite d’être signalée !
Et cela permet de communiquer positivement sur le sujet.

youtube_heroes_site

Pour finir, c’est Facebook qui s’est retrouvé au centre d’une polémique.
De nombreux médias, dont celui-ci, s’en sont fait échos.
En synthèse, Erna Solberg – première Ministre en Norvège – ainsi auparavant que le grand quotidien AftenPosten se sont vus bloqués sur Facebook pour avoir publiée une photo célèbre de la guerre du Vietnam montrant une fillette, nue, brulée au Napalm.

FilletteVietnam

Censure pour pédopornographie ? Algorithme mal réglé ? Non, simple erreur humaine de modération selon eux!
Faute avouée, à moitié pardonnée ? C’est rare que Facebook admette une erreur de ce type en tout cas.

Dans un passé récent, c’est Twitter qui devait justifier sa non modération. A qui le tour ?