Scandale de pédophilie sur Habbo : que fait la modération ?

Vous connaissez Habbo ? C’est un réseau social pour enfants et ados, à mi chemin entre jeu en ligne et Chat géant. Le site compte plus de 200 millions de membres… dont de nombreux prédateurs sexuels. La faute à la modération ?

En apparence, Habbo a tout d’une success story. Créé dès 1999 par deux jeunes finois, le service s’est étendu à 32 pays sur les 5 continents. Au point de devenir l’un des plus grands « jeux » communautaires du monde. Et non violent de surcroit !

Sauf que …

Une enquête de Rachel Seifert, journaliste pour Channel 4 en Angleterre, révèle un grand nombre de discussions très explicitement sexuels, entre jeunes ados. Pire encore, des pédophiles déjà condamnés dans le passé s’y font passer pour des mineurs et abordent les enfants via leur avatar. La journaliste livre de nombreux détails que l’on peut consulter notamment via cet article du Monde.

Elle explique ainsi que son avatar (en théorie celui d’une jeune fille de 11 ans) a subi des « violences sexuelles non consenties ». Sic ! On peut sourire de ce viol virtuel mais savoir que cela peut arriver à des enfants de 9-13ans a de quoi choquer.

Alors, qui est responsable ?

Paul Lafontaine, PDG du site, se défend en déclarant filtrer les contenus et bloquer les utilisateurs indélicats.
On apprend que le site dispose d’une équipe de 225 modérateurs. Impressionnant ! Sauf que c’est à rapporter aux 70 millions de ligne de conversation qui apparaissent chaque jour !

Rapide calcul : cela fait plus de 300 000 lignes à contrôler en théorie par modérateur et par jour, soit environ 10 lignes par seconde. Dans des dizaines de langues ! Et même si dans la pratique on imagine que les modérateurs disposent de solides outils pour remonter les conversations les plus orientées sexuellement, la partie est perdue d’avance.
Il s’agit de Chat, donc d’une modération a posteriori qui donne toujours un temps de retard aux modérateurs.

Pour bien faire, il faudrait décupler les effectifs et affiner les outils techniques…
Mais Habbo en aurait il les moyens ?
Peu probable que le site sorte indemne de cette polémique en tout cas…