Ces pédophiles qui trainent sur les forums

Tapez « pédophilie » sur « Google Actualités« . Vous tomberez sur un prêtre américain inculpé un ancien avocat bordelais accusé…  un ancien substitut du procureur de Bayonne arrêté une nouvelle loi en Russie permettant de condamner à la castration chimique les pédophiles reconnus coupables de crimes sexuels sur des enfants et si on remonte plus loin on tombe sur « L’affaire Ferry » dont on a déjà parlé sur ce blog.

[Parenthèse : Pourquoi n'en parle t'on plus d'ailleurs ? Y a t'il eu OUI ou NON un ministre impliqué ? Où en est l'enquête ? Amis journalistes, vous êtes nombreux à lire ce blog (et je vous en remercie) mais j'ai du mal à comprendre pourquoi on fait tant de buzz sur une déclaration chez Denisot ... pour laisser l'affaire retomber comme un soufflé peu après. Fin de la parenthèse.]

L’actualité est donc chargée sur ce thème. Mais c’est un (excellent) article publié récemment sur Agoravox qui m’a donné envie d’écrire ce Post.
Vous pouvez interroger n’importe quel modérateur, il vous dira que sa hantise est de laisser passer un Pédophile. Parce qu’on touche à des enfants; parce que les conséquences sont très graves. Bien plus grave qu’un propos racistes qui échapperait à notre vigilance, ou encore un discours diffamatoire.

J’ai donc lu avec intérêt l’article : on n’est jamais trop bien renseigné sur ce sujet sensible.

On y apprend :

  • qu’il existe un « Love Boy Day » et une « Alice Day » qui sont des jours de commémorations pour tous ceux qui préfèrent (respectivement) les petits garçons et les petites filles
  • que ces gens expriment une certaine fierté d’être ce qu’ils sont
  • qu’ils ont une « phraséologie » qui leur est propre :  rendre « honneur et reconnaissance » aux « amoureux des garçons qui, dans leur quête d’amour et d’acceptation qu’ils ne pourront trouver nulle part ailleurs, choisissent de défier les règles artificielles et malicieuses qui interdisent un tel amour » (sic!)

et l’article de continuer en disant qu’ils ont leur logo, leur slogan et une stratégie de communication très bien établie.
Et ils discutent entre eux, notamment sur les forums dont un certain nombre de francophones.
On peut distinguer 2 types de forum :

  1. ceux où ils se retrouvent pour se rassurer entre eux, se conforter dans leurs « préférences sexuelles ». On n’y parle pas d’enfants mais d’adultes dans des corps d’enfants. Ceux là sont strictement modérés. On peut parler de pédophilie, mais pas la montrer.
  2. et ceux, beaucoup plus sécurisés, où ces individus s’échangent les photos, les liens et les bon tuyaux…

Je vous invite à lire le reste de l’article, c’est très documenté.

Faut-il craindre pour nos enfants ?
En France, les principaux forums pour enfants (Tiji.fr, Gulli.fr, Jedessine.com …) ont tous mis en place des équipes de modérations très sensibilisées à la question.
Et à ma connaissance, aucun n’a été pris en défaut jusqu’à présent… souhaitons que cela en soit toujours ainsi !

One Response to “Ces pédophiles qui trainent sur les forums”

  1. Merci pour ce focus!

    Je recommande sur le sujet l’émission « Les infiltrés » diffusée le 6 avril et présentée par Pujadas : http://w1p.fr/38184 (Téléchargeable sur ITunes)

    Rappelons que toute personne peut signaler un contenu ou un comportement illicite sur le site du gouvernement :
    https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action

    Félicitons les professionnels de la jeunesse qui mettent en place des outils et du personnel pour garantir au mieux un espace de liberté pour les enfants.

    Effectivement, ce service, dont le coût pour l’ entreprise est réel, est en général efficace.

    Mais le rempart le plus efficace (et il l’est!!) c’est celui de la présence parentale. L’accompagnement des enfants aux nouvelles technologies est un engagement éducatif au même titre que l’accompagnement sportif, artistique etc. et ce pour les générations futures.

    On peut aujourd’hui être aidé par les outils :
    * Les logiciels de contrôles parentaux
    * L’utilisation de navigateurs dédiés aux enfants comme Potati
    * Il existe des tablettes comme pour un coût d’environ 100 euros avec gestion des sites accessibles etc. http://w1p.fr/38186

    Mais perso je recommande la discussion avec l’enfant. des parents le font. de la même façon qu’il demande à l’enfant « Comment ça s’est passé l’école aujourd’hui ? » comme on le fait pour leurs activités scolaires, artistiques ou sportives, il faut discuter avec eux de ce qu’ils lisent et ce qu’ils font sur Internet. Les accompagner dans leur navigation en étant présent à ses côtés c’est de l’éducation.

    C’est un sujet dont il faut parler sans pour autant effrayer ou condamner l’utilisation d’Internet par les enfants.

    Blanche