Les Echos : de l’art de déloger les trolls

Grâce aux commentaires, les sites d’informations n’ont jamais été aussi proches de leurs lecteurs, mais cette interactivité les oblige à redoubler de vigilance car à mesure que les messages augmentent, les « trolls », ces pollueurs de débats, redoublent aussi d’activité.

C’est ainsi que commence l’article de Grégoire Lemarchand, pour lesechos.fr, qui précise dans son article dédié à la modération des sites de presse :

Et si les « trolls » sont minoritaires, une seul message peut faire déraper toute une discussion.

Les articles consacrés à la modération sont de plus en plus nombreux. Le Monde, BFM, Capital se sont intéressés chacun leur tour à ce sujet. C’est un signe qui ne trompe pas ! L’article des Echos a néanmoins ceci de particulier qu’il ne donne pas la parole aux prestataires (comme Netino) mais aux community managers qui travaillent  avec ces prestataires. Liberation.fr et lefigaro.fr témoignent ainsi dans l’article de l’importance de la modération pour eux. Et Rue89, qui confie la modération à ses journalistes, explique qu’il met les meilleurs commentaires en avant.

Les commentaires, c’est un lieu d’expression comme un bistrot. On y trouve de tout, y compris quelques merveilles. Mais le souci, c’est que cela continue de croître: comment va-t-on faire pour continuer à modérer sans trop y laisser d’énergie?

    s’interroge le Community Manager du Figaro.

Un très bon article, que je vous recommande de lire !