100ème article .. et c’est pas fini !

Et de 100 !

Voici le 100ème article de ce blog ! Le Web participatif a beaucoup évolué depuis la naissance de sansmoderation.net. De nombreux réseaux sont apparus (Instagram, Snapchat…), ont disparu (Orkut, Ping…), et se sont développés (Facebook, Instagram…). Politique, sport, actualités, … de plus en plus d’Internautes contribuent. Depuis les sites Web mais aussi depuis leur tablette ou leur mobile. Malgré tous ces changements, nous avons toujours la même conviction : sans modération, Il n’y a pas de débat !

Les supports traditionnels plus que jamais concernés

Durant ces 3 années d’existence, le métier de la modération n’a cessé d’évoluer. Au début, la modération concernait surtout les médias, les sites de petites annonces et les forums. À l’image de l’article ayant le mieux marché sur le blog : « Loue studette contre pipe« . Où j’abordais la prolifération des annonces immobilières de location au loyer offert en échange de services sexuels. Un sujet visiblement toujours d’actualité, voici l’annonce que je viens de trouver en cherchant « co-location contre services » dans Google :

Mais le spectre s’est élargi. La modération ne concerne plus uniquement les acteurs traditionnels. Les marques sont également victimes.

Et maintenant les marques !

Ces dernières années, les marques ont investi les espaces de dialogue et ont multiplié les dispositifs participatifs. Elles ont constitué des communautés. Une audience, comptabilisant parfois plusieurs millions de membres, avec laquelle elles interagissent. Elles ont donc à gérer de plus en plus de messages et contributions en tous genres. Avec les débordements qui vont avec : grossièretés, trolls ou agressivité entre membres. Retirés en continue par les modérateurs. Un de nos clients s’adressant aux enfants reçoit quotidiennement sur sa page Facebook le type de commentaires suivants :

Sa put la merde

T’es con ou bien ?… Vu combien va rapporter ******* croit moi ils ont plusieurs centaines de millions de dollars de budget… Et si ils manquaient de figurants (…) Pour le bien de l’humanité , fermes ta gueule.

ta mere la pute

**** est entrain de tué l’une des meilleurs série.
Pfff, bande de batard.

jle baise justin

Des bouteilles de bière et des robots putes :-P

Ma bite!

Des grossièretés de la part d’internautes qui ne font probablement pas attention à la page avec laquelle ils interagissent. Voilà des messages dont nos bambins se passent bien !

Un autre type de messages se répand sur les réseaux sociaux. Des messages encore plus dangereux, et à l’égard de tous les internautes cette fois : les spams.

L’essor du spam sur les pages Facebook

2014 a été marquée par l’essor du spam sur les pages Facebook. Le blog presse-citron.net parle d’une forte croissance : plus de « 355% en 6 mois » des messages de type spam. Des chiffres que nous vérifions aussi côté modération. Des messages gênants comme « likez ma page » ou la promotion de l’évènement d’une plus petite page .. jusqu’à l’arnaque au prêt bancaire ou marabout, en passant par les photos pornographiques :

L’apparition du spam sur les réseaux sociaux marque un tournant dans le métier de modérateur. Celui-ci doit faire face non pas à des trolls humains mais bien à des robots. Ils publient un même message sur des milliers de pages. Le modérateur doit donc s’armer en conséquence.

Côté éditeur de contenu, on constate une volonté forte d’obtenir des contributions de meilleure qualité. Notamment dans le secteur de la presse. Quitte à supprimer plus de messages.

Les internautes quant à eux sont toujours aussi friands du participatif. Sur les 12 derniers mois, on mesure un multiplication par 2 voire 3 du nombre de commentaires à traiter sur certains espaces.

Bref, on n’est prêt d’arrêter de blogguer !