Arnaque sur Facebook : la double peine !

« Faut être pas très futé pour croire à ce genre de prêt » . Voici l’un des commentaires publiés suite à ma dernière tribune consacrée à l’arnaque sur Facebook : « Je vous prête 10.000 euros » : j’ai testé l’arnaque sur Facebook. Plus c’est gros…« . Les réactions sont généralement très acerbes envers les victimes d’arnaques sur Internet. Conséquence logique, elles ne se manifestent que rarement. On trouve donc peu de données chiffrées sur le sujet. Une étude de juin 2014 réalisée sur le territoire Australien estime l‘ampleur du phénomène à 89 millions de dollars. Selon certains experts, ce chiffre serait même largement sous évalué. Les victimes ne témoignent pas ne souhaitant pas être à nouveau victime, des moqueries cette fois.

Source : LePlus.

Le réflexe est sans doute de se dire que cela n’arrive qu’aux autres. Les réactions des Internautes sont sans ambiguité :

Arnaque « évidente », des victimes « naïves » voire « pas intelligente » .. pas étonnant de ne récolter aucun message de victime dans les commentaires. Elles ont tellement honte qu’elles préfèrent se taire plutôt que de partager leur expérience :

Pourtant, lorsque l’une d’entre elles s’en remet à un forum pour obtenir des conseils, les témoignages se multiplient.

De la naïveté, il en faut probablement. A l’image de cet internaute. Victime d’un scammeur, Pierre a été contacté par un agent de l’ambassade de Côte d’Ivoire. Celui-ci souhaite lui faire parvenir un remboursement partiel. Mais pour engager la procédure, des frais sont applicables…

Ces escroqueries ne sont pas nouvelles. Les premières sont apparues avec le fax, c’est dire ! Ce qui est nouveau en revanche, c’est la prolifération de ce type de scams sur les réseaux sociaux. C’est à dire sur des espaces visibles de tous : des plus aguerris aux risques du net comme des autres. Prônant la liberté d’expression, les éditeurs de ces réseaux restent très permissifs. Avec une lutte quasi inexistante à l’encontre des escrocs agissant maintenant sur la toile. Il semble bien que l’arnaque sur Internet ait encore de beaux jours devant elle !