Bad Buzz du jour : Barilla dans la tourmente

Jeudi 26 septembre, Guido Barilla, le PDG de la marque de pâtes Barilla fait une interview pour une radio italienne. Quelques heures plus tard, Internet déplorait ses propos homophobes, allant jusqu’à l’appel au boycott.

La marque a pour habitude de communiquer autour de l’amour et de la famille.

Durant l’interview, le journaliste demande à Guido Barilla de s’exprimer sur l’absence d’homosexuels dans ses publicités. La réponse du chef d’entreprise est directe. Il ne souhaite tout simplement pas d’homosexuels dans ses publicités : « Nous ne ferons pas de publicité avec des homosexuels parce que nous aimons la famille traditionnelle ».

Des propos qui ont fortement déplus sur Internet. Très rapidement, sur Twitter, ces déclarations faut un tollé. Les internautes multiplient les tweets critiquant la marque. Certains soutiennent même un boycott.

Sur Facebook aussi, les internautes n’y vont pas de main morte. Certains commentaires sont agressifs, tous sont très dommageables à la marque :

Les community managers font quotidiennement face à ce type d’attaques sur les pages fan Facebook. Mais ici, le nombre de commentaires négatifs à l’égard de la marque est particulièrement important. On peut presque parler de flooding. Les produits Barilla sont également mis en scène. Ils se retrouvent tantôt dans une poubelle, tantôt au fond de toilettes.

La plupart des commentaires semblent postés par la communauté homosexuelle, choquée : mais la virulence des propos tenus risquent de choquer également. Et raviver les antagonismes constatés lors du débat sur le mariage pour tous. En tant que modérateur, on s’en passerait bien !