Affaire du bijoutier de Nice : la Page Facebook qui fait l’actu

Les métier de bijoutier est risqué. Lundi 9 septembre, vers 4h30 du matin, une bijouterie à proximité de la place Vendôme à Paris se faisait cambrioler. En précipitant un 4×4 dans la vitrine, les malfaiteurs se sont emparé d’une butin estimé à 2 millions d’euros. Deux jours plus tard, c’est au tour d’un bijoutier niçois. L’attaque a lieu en plein jour. Avec un mort cette fois. Un des braqueurs a été abattu par le bijoutier. Afin de le soutenir, les internautes se mobilisent sur Facebook. Mais la page Facebook qui rassemble plus d’1 million fans fait plus office de défouloir que de soutien.

On y trouve pléthore d’insultes à l’endroit de la victime et de jugements à l’emporte pièce.

Le gouvernement, et a fortiori la garde des sceaux Christine Taubira, en prend pour son grade :

Les soutiens sont nombreux. Très nombreux, voire trop nombreux aux yeux de certains spécialistes du Web 2.0. Olivier Cimelière, ex-directeur de la communication de Google France et auteur du « Blog du communicant 2.0″ pense « clairement qu’il y a eu gonflette ». Comme l’explique Grégory Fabre concepteur de sites internet et directeur du système d’information au magazine TerraEco, certaines agences de communication n’hésitent pas vendre des « comptes » et des « amis » pour gonfler l’audience d’une marque cliente. Mais si gonflette il y a, qui en est à l’origine ? L’extrême droite  semble-t-il, sans qu’il soit possible de le prouver.

La provenance des fans était également en question. Pour l’outil en ligne de mesure des médias sociaux socialBakers, 80% des likes venaient de l’étranger. Le site revoit sa position le lendemain pour affirmer que les informations dont il dispose sont sujetttes à caution. Dimanche 15 septembre, l’administrateur de la page décide de réagir afin de faire taire les rumeurs. Il publie une copie d’écran d’une partie de l’administration de la page.

Le tableau statistique révèle que la majorité des soutiens sont issus du territoire français. Débat clos. Enfin pas sur la page, où le calme n’est toujours pas retombé ! Suite aux suspicions sur le nombre de likes, le débat repart de plus belle sur la thématique de la conspiration, de la manipulation des médias et des politiques. Les internautes ont décidément toujours un avis bien tranché !


Au final, on aurait pu espérer d’une telle page qu’elle alimente le débat sur la définition juridique de la légitime défense.
Au lieu de cela, on assiste à un Nième récupération politique d’un fait divers tragique….

EDIT du 17 septembre : Après la polémique sur l’achat du nombre de fans, les détournements fleurissent. C’est la réponse des non-fans de la page de soutien au bijoutier. Ils sont ainsi plus de 210 000 à soutenir le lapin qui a tué un chasseur. Toujours avec dérision et humour, noir cette fois : Emile Louis reçoit 9 000 « soutiens ». Enfin, pour ceux qui n’ont pas pris le temps de s’attarder sur la page du bijoutier, voici un TumblR dédié. Parmi les milliers de commentaires postés, ce site rassemble les plus durs : lebijoutierdenice.tumblr.com.