Modération sur Periscope : du mieux, mais y a encore du boulot…

Décidément, on parle beaucoup de Periscope en ce moment.
Et notamment, de ses lacunes en matière de modération.
Le 1er juin, tous les medias se sont fait écho du nouveau système de modération mis en place par le réseau social.

Periscope améliore la modération des commentaires (Le Figaro)


Intelligence artificielle pour Facebook, jury populaire pour Periscope : la modération évolue (Le Monde)


Periscope met en place la modération des commentaires (Les Echos)

Une bonne nouvelle ? En principe, oui, tellement le manque de modération peut choquer.
Mais en pratique, au delà des discours de circonstance, on est loin du compte !

Déjà, regardons de plus près comment cela se passe.
Je suis tombé ce matin sur le Live Periscope de 3 gamines qui, figées derrière l’écran, attendaient qu’on leur pose des questions.
Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir les commentaires de type:

Vous aimer la levrette?


(faute de syntaxe incluse…)

Voici en 2 copies écrans comment on peut signaler ce type de commentaires. Il suffit d’un clic à chaque fois.

image2
image3

Et ensuite ? Aucune idée !

Le temps de faire la manip’ (quelques secondes), le commentaire a déjà disparu par le haut, remplacé par de plus récents.
D’ailleurs, parfois on ne peut même pas cliquer sur un commentaire tellement cela défile vite.
Mais surtout, on ne sait pas ce qui se passe par la suite !

En théorie, si on en juge par l’article de blog de Periscope, quelques autres voyeurs internautes comme moi, sélectionnés au hasard, devront trancher si mon signalement d’abus est… abusif ou justifié. S’il est confirmé par une majorité, l’individu qui l’aura publié (ici : @natallebg) sera viré de la conversation.
Sauf que dans la plupart du temps il n’aura publié qu’un com’ provocateur puis sera parti de lui même. Sur Periscope, rares sont les internautes qui écrivent plusieurs commentaires.
La sanction semble peu dissuasive…
On risque donc de lasser les internautes zélés comme moi qui prendraient le temps de faire des signalements.

Dernier point : la modération « démocratique » est elle viable ?
A mon sens, non. Uniquement sur certains forums de passionnés qui s’organisent pour que personne ne vienne gâcher leur expérience conversationnelle.
Or Periscope ne rassemble pas vraiment de communautés.
Et surtout, il faut se mettre d’accord sur des règles communes !

Dans un Periscope récent, Francois Hollande se faisait vilipender par l’audience connectée. La majorité était assez agressive. Que peut-on espérer d’une modération par les internautes dans ce cas ?

Je pense qu’on n’a pas fini d’entendre parler de la modération Periscope…