Moeurs, politique et modération – Etude exclusive

15 mai : La presse révèle l’affaire Strauss Kahn.
25 mai : George Tron accusé de harcèlement sexuel.
30 mai : Luc Ferry évoque une affaire de pédophilie touchant un ancien ministre.

Pendant ces 15 jours fous, les commentaires se sont emballés dans la Presse en Ligne.
En exclusivité pour la journaliste Genevieve Petit, la société de modération Netino en a analysé la teneur.

Faut-il présenter Genevieve Petit ?
Une des journalistes les plus en vue sur la thématique du Marketing Interactif et qui après 16 ans chez CB News, s’exprime désormais sur son site Petitweb.com
Pour Petitweb.com, Netino a comparé les commentaires du 15 au 30 mai et les a comparé à ceux de la première quinzaine de mai ainsi que celle de juin.

Il en ressort :

  • Que le nombre de commentaires a augmenté de 25% en moyenne
  • Que le nombre de messages rejetés a augmenté quant à lui de 35%
  • Mais si on entre dans les détails, on observe une explosion des messages rejetés pour :
    • Propos potentiellement diffamatoire : +120%
    • Manque de respect à une victime présumé : +75%
    • Injure envers une personnalité : +66%
    • Bien que plus tardif, l’affaire Ferry a suscité 3 fois plus de commentaires que l’affaire Tron sur la 1ere quinzaine de juin. Mais 1.5 fois moins que l’affaire DSK sur cette même période.
    • Le 16 mai, d’affaire DSK représentait plus de 50% des commentaires sur certains titres, fait rarissime de mémoire de modérateur.

Verbatim :

« Une pipe (certes, un peu forcée) et elle va toucher quelques millions de dollars. Qui va la plaindre ! »

« J’ai un ami qui bosse dans un cabinet ministériel. Je sais de source sur que le ministre pédophile c’est pas XXX XXX mais YYY YYY !! »

«Y en a marre de ces politiques qui se croient tout permis : Tron, DSK en prison ! Shame on you, on vous crache à la figure ! »

En 15 jours, 3 affaires de mœurs touchent la classe politique et s’étalent dans la Presse… la campagne présidentielle risque de se jouer en dessous de la ceinture !